QUI SOMMES-NOUS?

Créé en 1985, le Théâtre du Double signe (TDS) est un organisme à but non lucratif, établi en Estrie, se consacrant à la création de manifestations artistiques contemporaines : laboratoires, résidences, commandes d’œuvres, projets spéciaux et créations, où le processus occupe une place fondamentale. Au TDS, nous croyons que de prioriser le processus est un gage heureux pour l’art et la pratique. 

COORDONNÉES

819 565-5536

 

250, rue du Dépôt, bureau 224

Sherbrooke, Québec, J1H 5G1

 

theatre@doublesigne.ca

Billetterie : 819 822-1313

ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Gris Vimeo Icône

© 2019 Théâtre du Double signe / Création des visuels des volets ©  Jean-Guillaume Blais

Le Théâtre du Double signe s’engage à produire des spectacles inédits, où notre humanité est racontée avec pertinence, force et souci identitaire. 

La création est un acte nécessaire. 

Un outil pour répondre à tout ce qui meurt. 

Un miroir où nous y observons ce qui vit. 

affiche_nos_coeurs.jpg

Nos cœurs remplis d'uréthane

Comédie acide d'ANDRÉ GÉLINEAU

Mise en scène de JEAN-SIMON TRAVERSY

DU 5 au 22 FÉVRIER 2020 À 20 H

au Théâtre Léonard-St-Laurent (200, rue Peel, Sherbrooke)

Léon, artiste-sculpteur, nous accueille à son vernissage. Les invités sont rassemblés à l’événement mondain avec une consigne étrange, celle de porter des costumes médiévaux. 

 

L’artiste nous présente sa création : des sculptures gothiques d’organes humains gonflés d’uréthane. À travers une série d’anecdotes personnelles, il nous révèle ses œuvres et, du même coup, quelques spécimens particuliers de son entourage.  

 

La complice de Léon, Anna, est l’animatrice d’un club de lecture dont fait 

partie Eugénie, dépressive chronique, qui vend des costumes médiévaux. Son ex Martial, un taxidermiste amateur de jeux de rôle grandeur nature, est maintenant en couple avec une certaine Mimi qui accumule comme une championne les beuveries, les vacheries et les fausses couches.

 

Mais qui forme réellement cette drôle de faune? 

Aurait-elle été sculptée par Léon?

Et nos cœurs? Peuvent-ils, eux aussi, être modelés?

JEU

 

Joanie Guérin, Fayolle Jean Jr., Jean-Philippe Perras, Clara Prévost et Anne Trudel

CRÉDITS

Assistance à la mise en scène 

Aurélie Marcoux

 

Musique

Ariane Bisson McLernon

Costumes 

Marie-Noëlle Klis 

Scénographie et accessoires

Xavier Mary 

Lumières

Renaud Pettigrew

Direction technique

Marin Villevieille

Direction de production

Caroline Ferland

 

EXTRAIT

La deuxième journée du grandeur nature

J’ai perdu ma cape

Dans un combat contre les trolls de la montagne

Ma cape était ben importante

Je devenais transparente avec

Pis j’en avais vraiment besoin

Comme j’avais peur de m’battre contre les trolls

Faque

Me suis mis à paniquer ben raide

C’est normal

Je cherchais ma cape tsé

En ayant la chienne de m’faire cogner ‘a flûte par un des trolls mongols

Des Américains avec des gros dreads montés su’ des échasses pis des massues fabriquées avec des affaires qui sont supposées aller dans piscine

Ben vous me crairez pas mais

C’est Martial 

Mon propre chum

Qui m’a assassinée 

Avec l’épée que tu tiens dans tes mains Anna

Y m’a crissée-là à grands coups de styromousse 

Au top d’la montagne

Je m’étais cachée dans les cèdres

Pis plutôt que de m’aider à chercher ma cape

Y m’a tuée

Y voulait pas perdre de temps

Avec une niaiserie comme sa blonde