Le laboratoire de création est un espace de liberté où sont explorées les écritures, textuelles et scéniques, dans le but de soutirer un matériau dramaturgique pour une éventuelle création. 

Marie Curie comparait le scientifique en laboratoire à un enfant placé devant des phénomènes naturels qui l’impressionnent comme des contes de fées.

S'EFFONDRENT LES VIDÉOCLUBS

LABORATOIRE DE CRÉATION D'ANDRÉ GÉLINEAU

 

SYNOPSIS 

Karl-Éric vit seul en haut du vidéoclub situé juste à côté du lac Tomcod, un lac destiné à mourir. Bientôt, il n’y aura plus rien d’autre qu’un trou vaseux où Karl-Éric examinera des grenouilles à six pattes s’accoupler.

 

Le vidéoclub est aussi destiné à mourir. Bientôt, il n’y aura plus rien d’autre qu’un espace commercial vide avec un tapis souillé qu’examinera Karl-Éric avec le fantasme secret de pisser dessus.

 

 

 

Cette deuxième phase de laboratoire pour S’EFFONDRENT LES VIDÉOCLUBS continuera d’explorer certaines questions philosophiques que soulèvent naturellement les thèmes du spectacle : 

 

​- Quels liens existe-t-il entre la numérisation de nos existences, la « pornographication » de notre affectivité et la solitude des corps? 

- L’avenir de l’humain est-il voué à passer par une phase d’abandon de lieux physiques alors que plusieurs lieux publics disparaissent (tels les vidéoclubs…)?

 

Merci au CEAD et son conseiller dramaturgique, Paul Lefebvre, pour son soutien auprès de l'auteur pendant l'écriture de cette pièce.

LECTURE PUBLIQUE

27 MARS 2021, 15 H

Centre des arts de la scène Jean-Besré

ÉQUIPE

Texte et mise en lecture

André Gélineau

avec 

Victor Choinière-Champigny

Ann-Catherine Choquette

Sébastien David

Myriam Gaboury

 

EXTRAIT

Karl-Éric 

Lui

Ira jamais dans l’sud 

Même si dans ses pornos préférés

Des hommes pis des femmes basanés

Se lèchent les parties génitales au bord de grandes piscines exotiques

Comme des chiots enjoués

Lèchent nos mains pour se faire aimer

Karl-Éric est un excellent client

Quoi qu’en pense la patronne

Karl-Éric rapporte toujours ses films de la veille

À l’ouverture du vidéoclub

Ça lui permet de prendre le temps de se réveiller

Pis de pas être seul les premières heures de sa journée

 

C’est important de pas toujours être seul