• De mystérieuses métamorphoses s’opèrent dans le quotidien banal de quatre femmes. Une Fille en or, une Fille en terre, une Fille en pixels et une Fille en double assistent impuissantes (le sont-elles vraiment?) au bouleversement improbable de leur existence.

    Défendue par une seule et même actrice (la singulière Amélie Dallaire), accompagnée d’un narrateur (Sébastien David, qui signe également le texte), Une fille en or entrecroise avec une efficacité redoutable quatre récits de transformation. Si, au départ, David s’est inspiré des Métamorphoses d’Ovide et du mythe du roi Midas, le résultat, résolument moderne, édifie une mythologie contemporaine au carrefour de l’étrange, du fantastique, du philosophique et de la légèreté.

    À la seule lecture du texte, on conclut que celui-ci incarne une formidable symbiose entre l’univers délicieusement décalé de l’autrice et actrice Dallaire et la plume fantastique et acérée de David. Un duo made-in-heaven tragi-comique enrobé d’une esthétique grunge irrésistible.

    Crédit photo : Jessica Garneau

    « Une pièce brillante, à l’imaginaire juste assez éclaté […], tenue à bout de bras par l’incroyable souffle d’Amélie Dallaire. »

    – Steve Bergeron, la tribune

     

     

    Distribution

    Équipe